Engramme

Le mot engramme vient des mots grecs en (dans) et gramma (caractère, trait).  En neurophysiologie, l'engramme est la trace biologique de la mémoire (trace ou artéfact mnémonique) dans le cerveau. En tant que titre de l'installation de  Nadia  Aït-Saïd,  le  mot  fait  référence  aux  empreintes  diverses  déposées  en  nous  par  la  vie  –  désirs, peurs, conditionnements, etc. – et que nous considérons comme notre trame de fond.  Ainsi,  l'œuvre  se fait incarnation du processus  d'effacement  progressif  de  ces  engrammes,   chemin  invitant  à  entrevoir  cette  identité  nue,   vierge, fondamentale  qui  fascine  l'artiste.  Toutefois,  bien  sûr,  chacun  y trouvera son propre sentier, sa propre destination.

Cii-dessus : maquettes de travail de l'installation ENGRAMME, tsa tsa de grandeur réelle, 5 cm de diamètre x 7 cm de hauteur

(placeholder)
(placeholder)

Centre d'exposition d'Amos, Amos, Québec